Blog

Petits élevages: Interview de Philippe AME par AGRO TV (Turquie)

Le 02/11/2022

Interview de Philippe AME au Sommet de l'Elevage par Burcu Cetinkaya journaliste d'AGRO TV (Turquie) mais aussi championne de rallye automobile, de snowboard ... et éleveuse! Sur la thématique des petites et moyennes exploitations en pays tiers: 

https://youtu.be/I0vvjqC-luw

 

TUNISIE: Renouvellement de l'accord-cadre Idele/OEP

Le 10/10/2022

 A l'occasion du Sommet de l'Elevage, le BCTI a pu recevoir le Directeur Général de l’Office de L’Elevage et des Pâturages (OEP) ainsi qu'une délégation de directeurs du ministère de l’Agriculture de Tunisie. Cette visite, anticipée de longue date, a été l'opportunité de la signature du renouvellement de l’accord-cadre de coopération entre Idele et l’OEP. Un premier enjeu à court terme se dessine déjà:  la conception d'un pilote de mise en œuvre d’un système revisité d’identification animale et de son système d’information associé, avec l'assistance technique du BCTI. Cette phase fait suite à l'étude de formulation réalisée par le BCTI, étude qui vient de se clôturer et qui offre à la Tunisie une feuille de route complète et budgétisée pour la mise en oeuvre du dispositif national.

Tun2

IVEA: une mission d'importance

Le 07/10/2022

L’équipe du BCTI, représentée par MM. Philippe AME et Vigan DERVISHI a assuré une mission de d’appui et d'évaluation, en Albanie, dans le cadre du projet IVEA (Itinéraires Verts pour l’Elevage Albanais) du 26 au 30 octobre. C’est la 11ème mission d’experts depuis le lancement du projet en mars dernier.

La mission a été l’occasion d’organiser une visite de la ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, SE. Mme Frida KRICA, au Centre de Transfert de Technologie de Korçë qui est le siège de nombreuses activités du projet. La ministre a également eu l’opportunité de visiter un élevage de montagne proche de Korçë et de s’entretenir longuement avec les éleveurs dont un référent pour le projet IVEA. La situation des petits et moyens élevages et les solutions apportées par le projet ont été largement discutées à la fois avec les opérateurs mais également avec le BCTI. En effet le Bureau de Coopération apporte au ministère un appui important et très apprécié à l’élaboration des stratégies visant à développer ces petits élevages qui représentent l’essentiel du potentiel de production mais aussi le plus gros potentiel d’amélioration … avec un effet de levier très important au niveau national.

La mission a également coïncidé avec la livraison des premiers équipements, dont les refroidisseurs solaires pour le lait. Le tank refroidisseur sera installé à la station de Korçë et le refroidisseur de bidons sera confié à un éleveur ovin référent de la région de Gjirokastër. Ce dernier pourra, en tant qu’éleveur référent du projet IVEA, accueillir des formations de pasteurs autour des bonnes pratiques zootechniques dispensées par le service de la vulgarisation. Il est également pressenti pour animer un premier groupe de progrès autour de la transformation fromagère sous indication géographique.  L’ensemble des équipements prévus sera livré d’ici la fin de l’année et il est prévu une inauguration au début de l’année prochaine.

FEEDIPEDIA: quand il est question de fourrages non conventionnels

Le 15/09/2022

Les équipes du BCTI, toujours à la recherche d’une exploitation raisonnée de l’alimentation animale dans les régions parfois difficiles ou à base alimentaire largement non conventionnelle, savent trouver les information nécessaires à l’élaboration de rations dans un outil libre d’accès : FEEDIPEDIA

Feed2

La pénurie aiguë d'aliments pour animaux dans les pays d'Asie, du Moyen-Orient et d'Afrique a incité les nutritionnistes animaliers à explorer de nouvelles ressources alimentaires non conventionnelles qui n'entrent pas en concurrence avec l'alimentation humaine. Parmi ces ressources, les plus prometteuses, disponibles en abondance, sont les déchets de fruits et légumes (DFL). Actuellement, la plupart des déchets de fruits et légumes sont jetés dans des terrains vagues, ce qui entraîne une pollution de l'environnement. Les déchets d'agrumes (Mausambi/citron vert ou kinnow), disponibles en vrac, sont riches en nutriments et en composés bioactifs. Des études ont révélé que les déchets de kinnow, par exemple, après séchage au soleil ou ensilage avec des résidus de culture de mauvaise qualité, peuvent être utilisés efficacement comme aliments pour animaux, afin d'améliorer la production animale, de réduire la pollution environnementale et de diminuer le coût de l'alimentation.

Le saviez-vous?

Le 04/08/2022

Memento 1

Le "Petit Memento International du Conseiller en Elevage"  existe maintenant en 5 langues, sa version papier est disponble en français, arabe, ouzbèque et cingalais. La vesrion anglaise n'a encore fait l'objet d'une publication.

Le but premier de ce petit memento est de rappeler les conditions minimales pour envisager la réussite d’un appui aux éleveurs. Il existe suffisamment d’évènements extérieurs imprévisibles qui rendent notre action inutile et ou inefficace pour mettre un minimum de chances de réussite de notre côté.

On s’attache ici à un accompagnement individualisé qui peut porter sur tous les champs techniques et économiques de la production animale, bovine, ovine, caprine, laitière ou de viande: production fourragère, alimentation et rationnement, reproduction et génétique, élevage des jeunes, traite et qualité du lait, bâtiments et équipements.

Memnto2

 

 

De nouveaux pensionnaires à Körçe

Le 04/08/2022

Les béliers de races Blanche du Massif Central et Ile de France, sélectionnés et offerts respectivement par ROM SELECTION et OSON, arrivés à la station de Körçe le 21 juin: en excellente forme et prêts au travail!

Leur utilisation en race pure ou en croisement sur des races locales (couplée à un programme de conservation de ces mêmes races) permettra, outre d'améliorer le revenu des éleveurs, de réduire l'empreinte carbone des produits et une utilisation plus efficiente de l'aliment.

Le programme de suivi de l'amélioration génétique démarre en septembre.Beliers

Rencontres internationales "Lait, vecteur de développement" - 4ème édition

Le 29/07/2022

Logos

Du 6 au 8 Mars 2023 en Tunisie.

Partant du constat que Le lait constitue un puissant levier de développement, notamment dans les pays du sud, Les rencontres internationales "Lait, Vecteur de Développement" ont vu le jour en 2014 à Rennes (France) à l'initiative conjointe d'INRAE (UMR STLO) et du CIRAD (UMR SELMET) et avec le soutien d'Agreenium.

Ces rencontres biennales abordent l’ensemble des aspects du développement laitier, et donnent la parole aux experts scientifiques, à des instances internationales ainsi qu'à des acteurs de terrain et à des décideurs politiques au Nord comme au Sud. Cette mixité de points de vue et d’expériences est l’essence et la richesse de ces Rencontres.

La principale ambition est d’aboutir à une meilleure coordination des actions autour du lait et des produits laitiers avec comme pari de créer au fil des éditions des dynamiques locales pour un développement durable de la filière lait ainsi qu’un réseau international réactif et solidaire.

La conception des thématiques abordées s’inspire de l’évolution des filières laitières locales dans un contexte international. L’idée est de stimuler et fédérer ainsi localement les acteurs du secteur laitier, de mettre la lumière sur les expériences locales tout en les replaçant dans un contexte international, de donner à voir d’autres situations dans d’autres pays, pour réfléchir, s’inspirer et mutualiser les meilleures idées. Plus concrètement, ces rencontres favorisent les échanges d’expériences autour de la diversité des modèles de développement laitier observés à l’échelle de la planète, et mettent en relation plusieurs initiatives et réseaux de recherche et de développement.

Après Rennes, Rabat et Dakar (cf : https://www6.inrae.fr/lait-vecteur-developpement), La quatrième édition aura lieu en Tunisie. En s’appuyant sur un comité scientifique international, l’organisation de cette édition est assurée localement par L’INRAT et l’OEP avec l’appui d'INRAE, du CIRAD et de l’Institut de l'élevage. Cette édition abordera entre autres thèmes: la spécificité des filières laitières Tunisiennes et Maghrébines ; les problématiques environnementales et la neutralité carbone ; l’impact du contexte et des turbulences internationales actuelles (guerre-pandémie).

Programme scientifique

Le programme scientifique abordera plusieurs thématiques dont :

  • Spécificités des filières laitières locales et régionales
  • Durabilité, résilience des filières laitières
  • Évolution et futur des filières laitières dans le contexte et les turbulences mondiales

Le Français est la langue officielle de ces rencontres. Une traduction Français-Anglais et Anglais-Français sera disponible.  En parallèle du colloque scientifique, une animation sera organisée afin de favoriser les échanges entre experts et acteurs du terrain